CGT DES HOPITAUX DU VAL DE LORRAINE

Blog de la CGT des Centre Hospitalier de Pont-à-Mousson & Pompey Lay St Christophe

Un déni de démocratie

Votre Syndicat CGT s'efforce au quotidien de porter votre parole auprès de l'équipe de direction, mais aussi lors des instances. Nous ne pouvons que constater que depuis le changement de direction, le dialogue social est au minimum en panne. Nous avons décidé ce jour de ne pas participer au CTE des établissements hospitaliers du Val de Lorraine. L'ordre du jour était centré sur un avis pour le rapport annuel d'activité 2019 et le bilan social 2019. Or ces documents ne nous sont pas parvenus dans les délais imposés par la loi. Le respect de ce délai est essentiel pour permettre aux camarades siégeant dans ces instances pour prendre connaissance du document et  préparer un avis éclairé. De plus, nous n'avons pas été destinataire du tome deux du rapport annuel d'activité, mais proposition était faite de le télécharger sur l'intranet. Faites l'expérience vous-même, il n'est pas disponible ! Dans ces conditions, et face à une direction de plus en plus autiste envers les appels à l'aide provenant des services, votre CGT des hôpitaux du Val de Lorraine  a décidé en toute responsabilité de boycotter ce qui s'apparente de plus en plus à une chambre d'enregistrement de décisions prises on ne sait où par on ne sait qui. Notre rôle n'est pas de lever la main quand on nous le demande mais de vous représenter. Que ce soit à Pompey ou à Pont-à-Mousson, votre avis compte et votre vie aussi. Nous avons donc fait un courrier que vous trouverez ci-dessous que nous avons envoyé non seulement à notre direction, mais aussi au DG du CHRU, au Directeur des ressources humaines du CHRU, à la déléguée territoriale de l'ARS et nous espérons que vos voix finiront par être entendues ! Nous alertons depuis des mois car nous redoutons  que ce soit  l'Explosion Sociale qui couve au sein de tellement de service qui débouche les oreilles d'une direction schizoïde. Encore une fois, nous vous demandons un peu de patience et d'éviter les initiatives personnelles qui pourraient être délétères à nos établissements. Nous vous garantissons que nous mettrons tout en œuvre pour que votre souffrance soit entendue et surtout prise en compte ! Nous ne vous abandonnons pas ! Nous ne renonçons pas ! 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article